Retraites : un décret de justice

0 commentaire Le par

Engagement pris, engagement tenu.

Les députés socialistes se félicitent de la décision du conseil des ministres de rétablir le droit de partir à la retraite à 60 ans pour les salariés ayant les années de cotisation. C’est d’abord un nouveau symbole du changement que veulent impulser François Hollande et son gouvernement : mettre la justice au cœur de chaque décision, qu’elle devienne le levier d’un nouveau contrat social avec les Français.

La prise en compte de périodes de maternité ou de chômage dans le dispositif est à cet égard un geste fort. Elle va améliorer la vie de milliers de femmes, d’ouvriers, d’employés qui avaient été les plus pénalisés par la réforme Sarkozy/Fillon. Elle redonne sens au principe d’égalité.

L’opposition de la droite à cette mesure est un combat d’arrière-garde. Elle ne comprend toujours pas l’aspiration de nos compatriotes à une répartition équitable des gains et des efforts, et les peurs qu’elle essaye de diffuser sur le coût de la mesure se révèlent fausses et mensongères. Après un quinquennat d’inégalités et de promesses non tenues, l’UMP doit réapprendre la signification des mots justice et exemplarité.

Les Français auront l’occasion de la lui rappeler les 10 et 17 juin en donnant une majorité à François Hollande qui lui permettra de mettre en œuvre sa politique de justice et de redressement.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Quimper, le mardi 13 juin 2012 Communiqué de presse de Pierre MAILLE, Président du Conseil général du Finistère. « Appel pour une belle et large victoire
Le par

Les derniers contenus multimédias